[Test] Portal Knights sur Xbox One

Dernièrement, j’ai eu l’opportunité de pouvoir réaliser le test de Portal Knights sur Xbox One. Si vous avez déjà entendu parler du jeu sur PC, vous saurez forcément qu’il s’agit d’un sandbox/RPG qui emprunte pas mal d’éléments de Minecraft. On note par exemple le fait de pouvoir placer des blocs, crafter des objets à partir de matières premières, laisser libre court à son imagination, etc. La grande différence, c’est que Portal Knights mise avant tout sur son côté RPG avec la présence de 3 classes différentes (Guerrier, Archer, Magicien), la montée de niveau, les compétences, les boss, les portails et tout un tas d’éléments qui vont vous pousser à combattre et réaliser des quêtes auprès des PNJs pour être en mesure de visiter de nouvelles îles. Et finalement, le concept devient rapidement addictif dans le sens où vous avez absolument envie de reconstruire les portails et voir ce qu’il y aura après.

Mais que sont ces fameux portails ? Et bien, c’est le principe de base du jeu puisque vous allez devoir combiner des fragments de portails récoltés sur les ennemis pour crafter 6 blocs colorés. Ces 6 blocs colorés représentent un coût qui va vous permettre d’enclencher un portail et visiter une nouvelle île avec de nouveaux ennemis plus forts, un nouveau biome, des PNJs, des trésors et tout un tas de choses. Bien évidemment, les ennemis ne lâchent pas que des fragments de portails, ils donnent de l’expérience, des matières premières, des recettes de crafts parfois très rares et même des objets comme, par exemple, un trophée pour décorer votre maison. Pour pousser encore plus loin le côté RPG, les développeurs ont même inclus des quêtes temporaires qui s’affichent sur la carte générale des portails, des fois où vous auriez fini toutes les quêtes des personnages non jouables.

L’un des plus gros points forts de Portal Knights selon moi, c’est son univers. Si les graphismes mettent l’accent sur le côté mignon, le jeu est beau, fluide, coloré, net avec une bande son plutôt agréable, je n’ai pas eu cette réaction de rejet que j’ai pu avoir avec Minecraft à ses débuts. Je dirais même que lorsqu’on vient d’un autre jeu du même genre, on sent tout de suite la différence en terme de présentation. La seule chose que je regrette avec Portal Knights, c’est le nombre de boss qui est très limité, et l’inégalité en ce qui concerne leur difficulté. Les deux premiers boss ne réagissent quasiment pas et le troisième boss vous bourre dedans en spammant sa magie, et il n’y a absolument rien d’épique pendant ces combats, aucune sensation qui s’en dégage. Mais bon, sachant que les développeurs sont à l’écoute sur les forums, Portal Knights devrait faire son bout de chemin et devenir un incontournable; surtout qu’il est disponible dès maintenant sur Xbox One pour 19,99 €, et c’est clairement un très bon prix vu la qualité du titre.

Meteora Cedric

Publicités